Les Phénix en bronze et éligibles à la D2 !

Finalement troisièmes de D3, les Catalans valident leur ticket pour la D2 la saison prochaine. Reste à trouver le budget nécessaire.  A votre bon cœur ! 

 

Certes l’année ne se conclut pas sur un titre mais 2019 restera néanmoins dans l’histoire des Phénix. Après une saison quasi parfaite (27 victoires et 3 défaites toutes compétitions confondues), les champions d’Occitanie ont fini par s’incliner lors de la demi-finale de D3 ce weekend près de Paris face aux Bretons de la Guerche (9-6). « Ce fut une rencontre très disputée explique le champ extérieur Cédric Percheron, ça s’est joué sur quelques détails… C’était clairement, selon moi, la finale avant l’heure entre les deux équipes les plus solides… »

Les Bretons, qui évoluaient en D2 l’an dernier, décrocheront effectivement le titre de champion de D3 le dimanche quand les Phénix, eux, se consoleront avec la médaille de bronze après avoir balayé les Lorrains de Lunéville (18-6).

Les Phénix (en rouge) et la Guerche à la fin de la demi-finale

 

« Je ne retiens que du positif ajoute un autre joueur, l’expérimenté Jean-Marie Piasco. Cette saison est inoubliable. D’accord, le titre était à notre portée mais La Guerche ne l’a pas pas volé et nous avons accompli de belles choses cette année. Beaucoup de joueurs ont passé un cap, l’équipe a aussi progressé collectivement, c’était une expérience vraiment intéressante et puis cette 3è place nous offre, si nous le pouvons, une montée en D2, c’est fantastique ! »

Nous devons faire le maximum pour tenter de remplir les conditions de la D2, on le doit aux joueurs ! – François Cauchy, Président du PBC

Mais le club peut-il assumer cette montée ? C’est toute la question. «  C’est un défi et  nous allons tout faire pour le relever explique le président des Phénix François Cauchy. Sportivement, notre place est en D2  – notre jeune génération est pleine de promesses et le retour de l’entraîneur Philippe Bille va nous apporter beaucoup – mais structurellement, il va nous falloir changer de galaxie. Le cahier des charges de la D2 est impressionnant : il nous faut former des entraîneurs, des scoreurs, des arbitres, muscler nos équipes jeunes et aussi, augmenter notre budget d’environ 15 000 euros… C’est colossal pour une association comme la notre mais je refuse de baisser les bras. Je ne sais pas si nous y arriverons, surtout que les délais sont courts, mais nous, dirigeants, devons faire le maximum ! On doit au moins ça aux joueurs qui eux se sont battus toute la saison !  » 

Le président du PBC, François Cauchy

 

L’appel aux sponsors et aux collectivités locales

Les dirigeants et bénévoles du club vont donc reprendre leur bâton de pèlerin pour dénicher sponsors ou mécènes. « Nous sommes en contacts avancés avec plusieurs bars ou entreprises poursuit François Cauchy. Nous allons aussi organiser des tournois et une rifle d’ici la fin de l’année mais je lance aussi un appel à nos élus car, sans la ville et la communauté urbaine de Perpignan, sans le département des Pyrénées-Orientales et la région Occitanie, nous aurons beaucoup de mal à trouver les financements nécessaires et il est hors de question de mettre en péril l’existence du club ».

 

 

 

 

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *