D3- Les Phénix bien lancés

Ce ne pouvait pas mieux démarrer pour les Catalans ! Les Phénix ont largement remporté ce dimanche, à Clermont-Ferrand, leurs deux premiers matchs des phases finales de D3.

Un dimanche comme on les aime ! Pour leurs deux premiers matchs des phases finales d’accession à D2, les Perpignanais sont d’abord venus à bout d’Anglet (19-6) puis de Clermont (11-1). « Honnêtement, je ne veux pas faire mon Guy Roux mais les scores ne reflètent pas vraiment le niveau des équipes tempère l’entraîneur-joueur Julien Cauchy. Certes, nous avons mérité nos deux victoires et nous sommes évidement très satisfaits mais, je le dis avec beaucoup de respect, j’ai le sentiment que nos adversaires sont passés à côté. Nous n’avons pas de marge aussi importante que les scores pourraient le laisser penser. »

Il faut en effet reconnaître que les Catalans ont bien profité des erreurs adverses. « Contre Clermont, nous inscrivons onze points mais nous ne frappons que trois coup-sûrs, je crois que c’est du jamais vu ! sourit Coach Cauchy, particulièrement solide sur le monticule. C’est comme ça, il y a des fois où c’est l’équipe la plus puissante ou la plus rapide qui l’emporte, aujourd’hui c’était l’équipe la plus propre, celle qui a commis le moins de bêtises qui s’est imposée. » Mais si les bras des adversaires ont parfois tremblé,  le mérite en revient aussi aux Phénix qui ont su mettre leurs adversaires sous pression. « Nous avons joué tous les coups à fond, tout le monde a donné le maximum. Nous nous étions promis d’être à 100 % tout le long. C’est notre identité » apprécie le virevoltant champ-centre Julien Hofmann.

Les Phénix ce dimanche sur le magnifique terrain des Arvernes de Clermont

Grâce à ces deux victoires, les Phénix prennent évidement la tête de la poule devant Clermont et Anglet avant de retrouver Auvergnats et Basques ce samedi et dimanche au parc des sports de Perpignan. Avec deux nouveaux succès, les Catalans (qui retrouveront leur puissant frappeur Carlos Suriel mais qui devront faire sans Cédric Percheron qui s’est blessé dimanche) pourraient déjà valider leur ticket pour les demi-finales. « Oulala… On ne s’enflamme pas ! Nos adversaires seront très revanchards… On s’attend vraiment à une grosse réaction de leur part… et ce n’est toujours pas du Guy Roux ! «  lâche Julien Cauchy.

 

Le programme du week-end

Samedi 14 Septembre à 15h : Perpignan / Clermont

Dimanche 15 Septembre à 10 h : Anglet / Clermont puis à 13h Perpignan / Anglet.

Entrée libre et gratuite au parc des sports de Perpignan. Buvette sur place.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *