D3 – Le défi des Phénix

Avec l’ambition d’aller le plus loin possible et pourquoi pas de monter en D2, les Catalans, champions d’Occitanie, se frottent, à partir de ce dimanche, à Clermont et Anglet.

Deux mois qu’ils piaffent d’impatience : après avoir remporté le titre de champion régional en juin dernier, les baseballeurs catalans se lancent ce week-end à Clermont  dans la course vers la D2. Pour accéder à la division supérieure, les Perpignanais vont devoir s’extraire d’une poule relevé avec Anglet, le champion de Nouvelle Aquitaine et Clermont-Ferrand, champion de la région Auvergne-Rhône Alpes. « Ce sont des adversaires redoutables met en garde l’entraineur catalan Julien Cauchy. Nous avons tenté d’obtenir des informations sur ces deux équipes mais nous nous sommes surtout concentrés sur nous. »

Le gros travail de Philippe Bille avec les lanceurs

Avec le feu vert de la mairie, les Phénix ont en effet repris le chemin de l’entrainement début août au parc des sports. « Nous avons beaucoup insisté à la reprise sur le physique avant de nous focaliser sur des points précis de notre jeu avec tout de même jusqu’à quatre entraînements par semaine. Les lanceurs ont énormément travaillé grâce à l’apport de Philippe Bille qui est revenu spécialement pour préparer ces phases finales. Philippe amène avec lui son énergie, sa psychologie et sa détermination » apprécie Coach Cauchy.

L’aventure, le parfum des matchs couperets, a aussi rappelé au club plusieurs anciens comme Clément Arres, le deuxième base qui n’a rien perdu de sa gouaille : « Tenter de monter en D2 est un challenge particulièrement excitant, cette équipe peut réaliser de belles choses ». Surtout si  les blessés se remettent : c’est le cas de Carlos Suriel, la montagne dominicaine, a soigné son épaule et retrouve peu à peu ses sensations.

« Grâce à ces phases finales, une nouvelle dynamique dans le club » –

 

Le Président François Cauchy

 « Monterons-nous ou pas en D2 ? Nous verrons bien mais cette aventure est déjà une réussite estime de son côté le président François Cauchy. Ces nouvelles ambitions ont stimulé l’équipe première mais aussi l’ensemble du club. Comme un nouveau souffle qui nous oblige à trouver des sponsors et développer les événements autour du club comme des rifles et des tournois sans oublier un gros lifting sur notre site internet. J’espère que le soufflet ne retombera pas et que, montée ou pas, nous resterons sur cette dynamique ».

La D2, MODE D’EMPLOI

Pour monter en D2, Les Phénix devront d’abord sortir en tête de cette poule où figurent donc Anglet et Clermont.  Matchs à Clermont les 7 / 8 septembre, à Perpignan les 14/15 septembre et à Anglet les 21 et 22 septembre. Si les Catalans terminent en tête, ils disputeront les demi-finales. Seuls les deux finalistes valideront leur montée pour la D2.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *